Aller au contenu principal
Version : 3.4.0

Blocs de code

Les blocs de code dans la documentation sont super-puissants ūüí™.

Titre du code‚Äč

Vous pouvez ajouter un titre au bloc de code en ajoutant une clé title après le language (laisser un espace entre les deux).

```jsx title="/src/components/HelloCodeTitle.js"
function HelloCodeTitle(props) {
return <h1>Hello, {props.name}</h1>;
}
```
http://localhost:3000
/src/components/HelloCodeTitle.js
function HelloCodeTitle(props) {
return <h1>Hello, {props.name}</h1>;
}

Coloration syntaxique‚Äč

Les blocs de code sont des blocs de texte envelopp√©s par des cha√ģnes de 3 backticks. Vous pouvez consulter cette r√©f√©rence pour les sp√©cifications du MDX.

```js
console.log('Chaque d√©p√īt doit √™tre accompagn√© d\'une mascotte.');
```

Utilisez la m√©ta-cha√ģne du langage correspondant pour votre bloc de code et Docusaurus r√©cup√©rera automatiquement la coloration syntaxique, aliment√©e par Prism React Renderer.

http://localhost:3000
console.log('Chaque d√©p√īt doit √™tre accompagn√© d'une mascotte.');

Th√®me‚Äč

Par défaut, le thème de coloration syntaxique de Prism que nous utilisons est Palenight. Vous pouvez changer cela pour un autre thème en passant le champ theme dans prism en tant que themeConfig dans votre docusaurus.config.js.

Par exemple, si vous préférez utiliser le thème de coloration dracula :

docusaurus.config.js
import {themes as prismThemes} from 'prism-react-renderer';

export default {
themeConfig: {
prism: {
theme: prismThemes.dracula,
},
},
};

Comme un thème Prism n'est qu'un objet JS, vous pouvez également écrire votre propre thème si vous n'êtes pas satisfait du thème par défaut. Docusaurus améliore les thèmes github et vsDark pour fournir une mise en évidence plus riche, et vous pouvez vérifier nos implémentations pour les thèmes de blocs de code clair et sombre.

Langages pris en charge‚Äč

Par défaut, Docusaurus est fourni avec un sous-ensemble de langages couramment utilisés.

attention

Certains langages populaires comme Java, C# ou PHP ne sont pas activés par défaut.

Pour ajouter la coloration syntaxique pour n'importe lequel des autres langages pris en charge par Prism, définissez-la dans un tableau de langages supplémentaires.

remarque

Chaque langage supplémentaire doit être un nom de composant Prism valide. Par exemple, Prism mettrait en correspondance le langage cs avec csharp, mais seul prism-csharp.js existe en tant que composant, vous devez donc utiliser additionalLanguages: ['csharp']. Vous pouvez consulter node_modules/prismjs/components pour trouver tous les composants (langages) disponibles.

Par exemple, si vous voulez ajouter une coloration pour le langage PowerShell :

docusaurus.config.js
export default {
// ...
themeConfig: {
prism: {
additionalLanguages: ['powershell'],
},
// ...
},
};

Après avoir ajouté additionalLanguages, redémarrez Docusaurus.

Si vous souhaitez ajouter la coloration pour des langages qui ne sont pas encore pris en charge par Prism, vous pouvez ¬ę¬†swizzler¬†¬Ľ le prism-include-languages¬†:

npm run swizzle @docusaurus/theme-classic prism-include-languages

Il génèrera prism-include-languages.js dans votre dossier src/theme. Vous pouvez ajouter le support de mise en évidence pour les langages personnalisés en éditant prism-include-languages.js :

src/theme/prism-include-languages.js
const prismIncludeLanguages = (Prism) => {
// ...

additionalLanguages.forEach((lang) => {
require(`prismjs/components/prism-${lang}`);
});

require('/path/to/your/prism-language-definition');

// ...
};

Vous pouvez vous référer aux [définitions des langages officiels de Prism] (https://github.com/PrismJS/prism/tree/master/components) lorsque vous rédigez vos propres définitions de langages.

Lors de l'ajout d'une d√©finition de langage personnalis√©, vous n'avez pas besoin d'ajouter le langage au tableau de configuration additionalLanguages, puisque Docusaurus ne regarde que les cha√ģnes additionalLanguages dans les langages que le Prism fournit. Ajouter l'importation de langage dans prism-include-languages.js est suffisant.

Surlignage de la ligne‚Äč

Surlignage avec les commentaires‚Äč

Vous pouvez utiliser des commentaires avec highlight-next-line, highlight-start, et highlight-end pour sélectionner les lignes en surbrillance.

```js
function HighlightSomeText(highlight) {
if (highlight) {
// highlight-next-line
return 'Ce texte est surligné !';
}

return 'Rien de surligné';
}

function HighlightMoreText(highlight) {
// highlight-start
if (highlight) {
return 'Cette plage est surlignée !';
}
// highlight-end

return 'Rien de surligné';
}
```
http://localhost:3000
function HighlightSomeText(highlight) {
if (highlight) {
return 'Ce texte est surligné !';
}

return 'Rien de surligné';
}

function HighlightMoreText(highlight) {
if (highlight) {
return 'Cette plage est surlignée !';
}

return 'Rien de surligné';
}

Syntaxe de commentaire supportée :

StyleSyntaxe
Style C/* ... */ et // ...
Style JSX{/* ... */}
Style Bash# ...
Style HTML<!-- ... -->

Nous ferons de notre mieux pour déduire quel ensemble de styles de commentaires utiliser en fonction du langage, et autoriser par défaut tous les styles de commentaires. S'il y a une style de commentaire qui n'est pas actuellement supportée, nous sommes ouverts à les ajouter ! Les pull requests sont les bienvenues. Notez que les différents styles de commentaires ne présentent aucune différence sémantique, seul leur contenu en présente une.

Vous pouvez définir votre propre couleur d'arrière-plan pour la ligne du code surlignée dans votre src/css/custom.css qui s'adaptera mieux au thème de coloration syntaxique que vous avez choisi. La couleur indiquée ci-dessous fonctionne pour le thème de surbrillance par défaut (Palenight), donc si vous utilisez un autre thème, vous devrez modifier la couleur en conséquence.

/src/css/custom.css
:root {
--docusaurus-highlighted-code-line-bg: rgb(72, 77, 91);
}

/* Si vous avez un thème de coloration syntaxique différent pour le mode sombre. */
[data-theme='dark'] {
/* Couleur qui fonctionne avec le thème de la coloration syntaxique du mode sombre */
--docusaurus-highlighted-code-line-bg: rgb(100, 100, 100);
}

Si vous avez également besoin de styliser la ligne de code surlignée d'une autre manière, vous pouvez vous appuyer sur la classe CSS theme-code-block-highlighted-line.

Surlignage avec une cha√ģne de m√©tadonn√©es‚Äč

Vous pouvez √©galement sp√©cifier des plages de lignes en surbrillance dans la m√©ta-cha√ģne du langage (laisser un espace apr√®s le langage). Pour surligner plusieurs lignes, s√©parez les num√©ros de lignes par des virgules ou utilisez la syntaxe de l'intervalle pour s√©lectionner un morceau de lignes. Cette fonctionnalit√© utilise la biblioth√®que parse-number-range et vous pouvez trouver plus de syntaxe dans les d√©tails de leur projet.

```jsx {1,4-6,11}
import React from 'react';

function MyComponent(props) {
if (props.isBar) {
return <div>Bar</div>;
}

return <div>Foo</div>;
}

export default MyComponent;
```
http://localhost:3000
import React from 'react';

function MyComponent(props) {
if (props.isBar) {
return <div>Bar</div>;
}

return <div>Foo</div>;
}

export default MyComponent;
préfèrez les commentaires

Préférez la mise en surbrillance avec des commentaires lorsque vous le pouvez. En mettant en surbrillance le code, vous ne devez pas compter manuellement les lignes si votre bloc de code devient long. Si vous ajoutez/supprimez des lignes, vous n'avez pas non plus à décaler vos plages de lignes.

- ```jsx {3}
+ ```jsx {4}
function HighlightSomeText(highlight) {
if (highlight) {
+ console.log('Texte surligné trouvé');
return 'Ce texte est surligné !';
}

return 'Rien de surligné';
}
```

Ci-dessous, nous allons présenter comment le système de commentaire magique peut être étendu pour définir des directives personnalisées et leurs fonctionnalités. Les commentaires magiques ne seront analysés que si une mise en surbrillance n'est pas présente.

Commentaires magiques personnalis√©s‚Äč

// highlight-next-line, // highlight-start, etc ..., sont appel√©s ¬ę¬†commentaires magiques¬†¬Ľ, parce qu'ils seront analys√©s et supprim√©s, et leur but est d'ajouter des m√©tadonn√©es √† la ligne suivante, ou √† la section que la paire de commentaires de d√©but et de fin enveloppe.

Vous pouvez déclarer des commentaires magiques personnalisés à travers la configuration du thème. Par exemple, vous pouvez enregistrer un autre commentaire magique qui ajoute une classe code-block-error-line :

export default {
themeConfig: {
prism: {
magicComments: [
// N'oubliez pas d'étendre le nom de la classe de mise en évidence par défaut !
{
className: 'theme-code-block-highlighted-line',
line: 'highlight-next-line',
block: {start: 'highlight-start', end: 'highlight-end'},
},
{
className: 'code-block-error-line',
line: 'This will error',
},
],
},
},
};
http://localhost:3000

En JavaScript, toute tentative d'acc√®s aux propri√©t√©s de null entra√ģnera une erreur.

const name = null;
console.log(name.toUpperCase());
// Uncaught TypeError: Cannot read properties of null (reading 'toUpperCase')

Si vous utilisez des plages de nombres dans la métastring (la syntaxe {1,3-4}), Docusaurus appliquera le nom de classe de la première entrée magicComments. Par défaut, il s'agit de theme-code-block-highlighted-line, mais si vous modifiez la configuration de magicComments et que vous utilisez une autre entrée en premier, la signification de la plage de métastring changera également.

Vous pouvez désactiver la ligne par défaut en surlignant les commentaires avec magicComments: []. S'il n'y a pas de configuration de commentaire magique, mais que Docusaurus rencontre un bloc de code contenant une plage de métastring, il commettra une erreur parce qu'il n'y aura pas de nom de classe à appliquer - le nom de classe de métastring, finalement, n'est qu'une entrée de commentaire magique.

Chaque entrée de commentaire magique contiendra trois clés : className (obligatoire), line, qui s'applique à la ligne suivante, ou block (contenant start et end), qui s'applique à tout le bloc entouré par les deux commentaires.

L'utilisation de CSS pour cibler la classe peut déjà faire beaucoup, mais vous pouvez débloquer tout le potentiel de cette fonctionnalité via le swizzling.

npm run swizzle @docusaurus/theme-classic CodeBlock/Line

Le composant Line recevra la liste des noms de classe, à partir de laquelle vous pouvez rendre conditionnellement différentes balises.

Num√©rotation des lignes‚Äč

Vous pouvez activer la num√©rotation de ligne pour votre bloc de code en utilisant la cl√© showLineNumbers dans la m√©ta cha√ģne du langage (n'oubliez pas d'ajouter un espace juste avant la cl√©).

```jsx {1,4-6,11} showLineNumbers
import React from 'react';

function MyComponent(props) {
if (props.isBar) {
return <div>Bar</div>;
}

return <div>Foo</div>;
}

export default MyComponent;
```
http://localhost:3000
import React from 'react';

function MyComponent(props) {
if (props.isBar) {
return <div>Bar</div>;
}

return <div>Foo</div>;
}

export default MyComponent;

√Čditeur de code interactif‚Äč

(Propulsé par React Live)

Vous pouvez créer un éditeur de code interactif avec le plugin @docusaurus/theme-live-codeblock. Tout d'abord, ajoutez le plugin à votre package.

npm install --save @docusaurus/theme-live-codeblock

Vous devez également ajouter le plugin à votre docusaurus.config.js.

export default {
// ...
themes: ['@docusaurus/theme-live-codeblock'],
// ...
};

Pour utiliser le plugin, cr√©ez un bloc de code avec live attach√© √† la m√©ta cha√ģne de langage.

```jsx live
function Clock(props) {
const [date, setDate] = useState(new Date());
useEffect(() => {
const timerID = setInterval(() => tick(), 1000);

return function cleanup() {
clearInterval(timerID);
};
});

function tick() {
setDate(new Date());
}

return (
<div>
<h2>Il est {date.toLocaleTimeString()}.</h2>
</div>
);
}
```

Le bloc de code sera rendu en tant qu'éditeur interactif. Les modifications apportées au code se répercuteront en temps réel sur le panneau des résultats.

http://localhost:3000
√Čditeur en ligne
function Clock(props) {
  const [date, setDate] = useState(new Date());
  useEffect(() => {
    const timerID = setInterval(() => tick(), 1000);

    return function cleanup() {
      clearInterval(timerID);
    };
  });

  function tick() {
    setDate(new Date());
  }

  return (
    <div>
      <h2>Il est {date.toLocaleTimeString()}.</h2>
    </div>
  );
}
Résultat
Loading...

Imports‚Äč

react-live et imports

Il n'est pas possible d'importer des composants directement depuis l'éditeur de code de react-live, vous devez définir les importations nécessaires au préalable.

Par défaut, toutes les importations de React sont disponibles. Si vous avez besoin d'un plus grand nombre d'importations à disposition, swizzlez la portée de react-live :

npm run swizzle @docusaurus/theme-live-codeblock ReactLiveScope -- --eject
src/theme/ReactLiveScope/index.js
import React from 'react';

const ButtonExample = (props) => (
<button
{...props}
style={{
backgroundColor: 'white',
color: 'black',
border: 'solid red',
borderRadius: 20,
padding: 10,
cursor: 'pointer',
...props.style,
}}
/>
);

// Ajoutez les importations react-live dont vous avez besoin ici
const ReactLiveScope = {
React,
...React,
ButtonExample,
};

export default ReactLiveScope;

Le composant ButtonExample est maintenant disponible pour être utilisé :

http://localhost:3000
√Čditeur en ligne
function MyPlayground(props) {
  return (
    <div>
      <ButtonExample onClick={() => alert('hey!')}>Cliquez moi</ButtonExample>
    </div>
  );
}
Résultat
Loading...

Rendu imp√©ratif (noInline)‚Äč

L'option noInline doit être utilisée pour éviter les erreurs lorsque votre code s'étend sur plusieurs composants ou variables.

```jsx live noInline
const project = 'Docusaurus';

const Greeting = () => <p>Hello {project}!</p>;

render(<Greeting />);
```

Contrairement à un bloc de code interactif ordinaire, lors de l'utilisation de noInline, React Live n'enveloppera pas votre code dans une fonction en ligne pour le rendre.

Vous devrez explicitement appeler render() à la fin de votre code pour afficher la sortie.

http://localhost:3000
√Čditeur en ligne
const project = "Docusaurus";

const Greeting = () => (
  <p>Hello {project}!</p>
);

render(
  <Greeting />
);
Résultat
Loading...

Utiliser le balisage JSX dans les blocs de code‚Äč

Le bloc de code dans Markdown conserve toujours son contenu en texte brut, ce qui signifie que vous ne pouvez pas faire quelque chose comme :

type EditUrlFunction = (params: {
// Ceci ne se transforme pas en lien (pour une bonne raison !)
version: <a href="/docs/versioning">Version</a>;
versionDocsDirPath: string;
docPath: string;
permalink: string;
locale: string;
}) => string | undefined;

Si vous voulez intégrer le balisage HTML comme les liens d'ancrage ou le type gras, vous pouvez utiliser la balise <pre>, <code>, ou le composant <CodeBlock>.

<pre>
<b>Entrée: </b>1 2 3 4{'\n'}
<b>Sortie: </b>"366300745"{'\n'}
</pre>
http://localhost:3000
Entrée: 1 2 3 4
Sortie: "366300745"
MDX est insensible aux espaces

MDX est conforme au comportement JSX : les caractères de saut de ligne, même à l'intérieur de <pre>, sont transformés en espaces. Vous devez écrire explicitement le caractère saut de ligne pour qu'il soit imprimé.

attention

La coloration syntaxique ne fonctionne que sur des cha√ģnes de caract√®res simples. Docusaurus ne tentera pas d'analyser le contenu du bloc de code contenant des fils JSX.

Blocs de code multi-langages‚Äč

Avec MDX, vous pouvez facilement créer des composants interactifs dans votre documentation, par exemple, pour afficher du code dans plusieurs langages de programmation et basculer entre eux en utilisant un composant d'onglets.

Au lieu de mettre en place un composant dédié aux blocs de code pour la prise en charge de multi-langage, nous avons implémenté un composant <Tabs> pour un usage général dans le thème classic afin que vous puissiez l'utiliser également pour d'autres scénarios sans code.

L'exemple suivant montre comment vous pouvez avoir des onglets de code multi-language dans vos documents. Notez que les lignes vides au-dessus et au-dessous de chaque bloc de langage sont intentionnelles. Ceci est une limitation actuelle de MDX : vous devez laisser des lignes vides autour de la syntaxe Markdown pour que l'analyseur MDX sache que c'est la syntaxe Markdown et non le JSX.

import Tabs from '@theme/Tabs';
import TabItem from '@theme/TabItem';

<Tabs>
<TabItem value="js" label="JavaScript">

```js
function helloWorld() {
console.log('Hello, world!');
}
```

</TabItem>
<TabItem value="py" label="Python">

```py
def hello_world():
print("Hello, world!")
```

</TabItem>
<TabItem value="java" label="Java">

```java
class HelloWorld {
public static void main(String args[]) {
System.out.println("Hello, World");
}
}
```

</TabItem>
</Tabs>

Et vous obtiendrez les éléments suivants :

http://localhost:3000
function helloWorld() {
console.log('Hello, world!');
}

Si vous avez plusieurs de ces onglets de code multi-langages, et que vous voulez synchroniser la sélection entre les instances de l'onglet, reportez-vous à la section Synchronisation des choix d'onglets.

Plugin remark npm2yarn de Docusaurus‚Äč

L'affichage des commandes CLI à la fois pour npm et Yarn est un besoin très courant, par exemple :

npm install @docusaurus/remark-plugin-npm2yarn

Docusaurus fournit un tel utilitaire d√®s le d√©part, vous √©vitant d'utiliser le composant Tabs √† chaque fois. Pour activer cette fonctionnalit√©, installez d'abord le paquet @docusaurus/remark-plugin-npm2yarn comme ci-dessus, puis dans docusaurus.config.js, pour les plugins o√Ļ vous avez besoin de cette fonctionnalit√© (doc, blog, pages, etc.), enregistrez-la dans l'option remarkPlugins. (Consultez la configuration des Docs pour plus de d√©tails sur le format de configuration)

docusaurus.config.js
export default {
// ...
presets: [
[
'@docusaurus/preset-classic',
{
docs: {
remarkPlugins: [
[require('@docusaurus/remark-plugin-npm2yarn'), {sync: true}],
],
},
pages: {
remarkPlugins: [require('@docusaurus/remark-plugin-npm2yarn')],
},
blog: {
remarkPlugins: [
[
require('@docusaurus/remark-plugin-npm2yarn'),
{converters: ['pnpm']},
],
],
// ...
},
},
],
],
};

Et puis utilisez-le en ajoutant la clé npm2yarn au bloc de code :

```bash npm2yarn
npm install @docusaurus/remark-plugin-npm2yarn
```

Configuration‚Äč

OptionTypePar défautDescription
syncbooleanfalseS'il faut synchroniser le convertisseur sélectionné sur tous les blocs de code.
convertersarray'yarn', 'pnpm'La liste des convertisseurs à utiliser. L'ordre des convertisseurs est important, car le premier convertisseur sera utilisé comme choix par défaut.

Utilisation en JSX‚Äč

En dehors de Markdown, vous pouvez utiliser le composant @theme/CodeBlock pour obtenir le même résultat.

import CodeBlock from '@theme/CodeBlock';

export default function MyReactPage() {
return (
<div>
<CodeBlock
language="jsx"
title="/src/components/HelloCodeTitle.js"
showLineNumbers>
{`function HelloCodeTitle(props) {
return <h1>Hello, {props.name}</h1>;
}`}
</CodeBlock>
</div>
);
}
http://localhost:3000
/src/components/HelloCodeTitle.js
function HelloCodeTitle(props) {
return <h1>Hello, {props.name}</h1>;
}

Les props acceptés sont language, title et showLineNumbers, de la même manière que vous écrivez des blocs de code Markdown.

Bien que déconseillé, vous pouvez également passer dans une prop metastring comme metastring='{1-2} title="/src/components/HelloCodeTitle. s" showLineNumbers', qui est la façon dont les blocs de code Markdown sont gérés sous le capot. Cependant, nous vous recommandons d'utiliser des commentaires pour mettre en évidence les lignes.

Comme indiqu√© pr√©c√©demment, la coloration syntaxique n'est appliqu√©e que lorsque les enfants sont une cha√ģne de caract√®res simple.